Notre mission : Améliorer la prise en charge des patients atteints d'insuffisance cardiaque ou de cardiomyopathie 

Le cœur à contraction retardée

Image

Afin d’assurer une propulsion rapide et efficace du sang
 contenu, l’ensemble du muscle cardiaque (notamment le ventricule gauche qui effectue le travail le plus important) doit se contracter de façon quasi-simultanée, en moins d’un dixième de seconde. Pour cela, l’impulsion électrique qui déclenche la contraction doit se répandre extrêmement rapidement sur l’ensemble du muscle.

 

Dans certains cas de fatigue du cœur, cette contraction simultanée n’est plus assurée du fait d’un problème de conduction électrique, ayant pour conséquence une contraction beaucoup trop retardée (« asynchrone ») de certaines parties du muscle, et donc un travail moins efficace de la pompe cardiaque. Ce retard de conduction électrique peut aggraver les symptômes d’insuffisance cardiaque.

 

A l’aide de stimulateurs cardiaques intelligents disposant d’une sonde de stimulation supplémentaire, le muscle cardiaque peut être amené à se contracter de nouveau de façon quasi-simultanée. On appelle cette approche « resynchronisation ».
Image

Chez certains
 patients, les symptômes de l’insuffisance cardiaque peuvent nettement diminuer, voire disparaître après l’implantation d’un pacemaker de resynchronisation.