Notre mission : Améliorer la prise en charge des patients atteints d'insuffisance cardiaque ou de cardiomyopathie 

Les prises de sang

Image

Parmi la multitude de
 dosages réalisés pour le suivi de l'insuffisance cardiaque, certains sont particulièrement importants. Certains résultats doivent vous alerter et vous amener à contacter votre médecin.
LA CRÉATININE ET LE CALCUL DU DÉBIT DE FILTRATION GLOMÉRULAIRE
La créatininémie et le débit de filtration glomérulaires représentent le fonctionnement du rein. Le fonctionnement du rein est influencé par de nombreux paramètres, notamment le débit sanguin dans l’artère rénale, la quantité globale de sang, et la prise de médicaments.
Plus la créatinine monte et plus le débit baisse, moins bien fonctionne le rein. Les limites de la normale sont indiquées avec le résultat de votre prise de sang. Il est très important de suivre régulièrement les variations de la fonction rénale car la plupart des médicaments qui agissent pour traiter la maladie interfèrent avec le rein (les IEC, les ARA2, les diurétiques…). Suite au résultat, le médecin traitant intervient pour évaluer si une modification doit être réalisée sur le traitement.

 

LE POTASSIUM (KALIÉMIE)
Le potassium est un ion indispensable dans le corps qui participe avec d’autres substances à l’équilibre électrolytique de l’organisme. Il intervient notamment dans le maintien du rythme cardiaque normal, la conduction de l’influx nerveux et la contraction musculaire. Cependant, il est toxique pour le cœur si il est trop élevé ou trop bas. Il est influencé par de nombreux traitements. Le Lasilix (furosémide) le fait baisser, les autres traitements le font généralement monter. D’autres causes peuvent faire varier ce dosage : diarrhée, vomissement, anorexie, maladies rénales…
 
Image

LE BILAN DU FER
Le fonctionnement du fer est fréquemment perturbé dans l'insuffisance cardiaque du fait d’un défaut d’absorption du fer dans la maladie. Le dosage du fer n’est pas toujours fait, mais on dose la ferritine qui représente les stocks de fer, et le coefficient de saturation de la transferrine qui représente les transporteurs de fer. Il est parfois nécessaire de perfuser du fer dans l’insuffisance cardiaque, quand il en manque ou que l’on a une anémie.