Notre mission : Améliorer la prise en charge des patients atteints d'insuffisance cardiaque ou de cardiomyopathie 

Rechercher un rétrécissement des coronaires

Image
Plusieurs modalités de dépistage non invasif peuvent être proposées au patient chez qui une maladie coronaire est suspectée :

1) un test d’effort simple susmentionné ; 2) un test d’effort avec injection d’un produit faiblement radioactif permettant de quantifier l’apport sanguin au muscle cardiaque à l’effort (scintigraphie myocardique) ; 3) une échocardiographie avec accélération de la fréquence cardiaque à l’aide d’un médicament administré par voie veineuse (échocardiographie à la dobutamine) sans effort physique réalisé par le patient; 4) un scanner coronaire permettant de visualiser directement les rétrécissements et les calcifications des artères coronaires, également sans effort physique réalisé par le patient ; 5) une échocardiographie d’effort, permettant d’analyser la contraction du muscle cardiaque par ultrasons pendant l’effort physique.

Image

Un résultat anormal de ces examens de dépistage dits
 « non-invasifs » peut renforcer la suspicion d’une maladie coronaire et peut rendre nécessaire la réalisation d’une coronarographie, qui permet de visualiser directement la perméabilité de toutes les artères coronaires à l’aide d’un produit de contraste injecté à travers d’un cathéter introduit par les artères du bras ou de la jambe.